FANDOM


Shah était, malgré ses actes, le Chevalier de l'Azur. Folle d'après certains, celle-ci avait comme rêve d'être vue non pas comme une mage un peu timide mais bel et bien comme une déesse et ce, particulièrement par le plus jeune des trois frères de la famille Selhm'wiat, provoquant le départ des descendants pour Dalaran et Lune-d'Argent.

Par ses actes, Shah cherchait à améliorer ses pouvoirs, sa condition physique, à contrôler parfois certains pans de la réalité mais malgré cette ambition un peu folle, la Grand'Âme de l'Azur ne la choisissait pas pour être sa représentante. Pire encore, le nouveau propriétaire était l'elfe qui l'attirait, seul méritant son regard. Si le plus vieux représentait la Force, le second les Arts, ce troisième était l'être représentant la Magie et de ce fait, une réelle interrogation pour la mage qui avait fait ses études à ses côtés.

Tout comme Biram, la mage affrontait le démon Allidasep qui semblait s'intéresser aux pouvoirs offerts par les Grand'Âme, ce dernier parvenant à charmer la demoiselle en lui promettant ce qu'elle commençait à désirer davantage que le pouvoir : l'amour du plus jeune des Selhm'wiät. Les choses se faisant, le druide et la mage semblaient avoir vaincu le démon qui n'attendait qu'un meilleur moment pour revenir et c'est à Lune-d'Argent, après que Shah ait perdu ce mari si difficilement acquis et ait récupéré sa Grand'Âme, la préservant pour l'enfant qu'elle avait dans son ventre, qu'Allidasep revenait chercher celle-ci et ce qu'elle lui devait.

Ironiquement, c'est le deuxième des frères Selhm'wiät, Aeldon des Arts, qui partageait le point commun de Shah de vouloir devenir un dieu, et qui vivait aussi un amour compliqué avec une jeune elfe de Lune-d'Argent, qui raisonna la mage en proposant se proposant à Allidasep en lui faisant croire qu'il possédait lui-aussi une Grand'Âme.

Au même titre que Da'wheb, Dun'maquis était parfois considérée comme une "Grand'Âme artificielle" bien qu'elle ait reçu le titre de Chevalier de l'Azur tout un temps pour le fait d'avoir protégé celle de son mari après sa disparition sans réellement l'avoir utilisé, qu'elle en ait eu la capacité ou pas. Bonne représentation des récits sur l'Azur, folle et amoureuse,méfiant jusqu'à être sauvé par un beau-frère qu'elle détestait, ses expériences plus ou moins éthiques auront tout de même permis à la médecine de progresser de manière incroyable et nul ne sait ce qu'elle ait devenue, disparaissant comme le voulaient les chants sur ces Chevaliers, probablement exilée dans ses bouquins.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard