FANDOM


Wikia Monstre-fissure large

Un monstre qui vous ressemble mais qu'un détail vient transformer en cette abomination qui vous brise dans votre sommeil, voilà l'idée de base du Monstre-fissure conté dans les histoires de Locura Sin'vida aux enfants humains, contes dans lesquels le haut-elfe contenait de nombreuses morales pour façonner à sa manière ceux qui formeraient la chevalerie de demains, remplis d'espoir et de courage. Bien que cette créature soit une création dans le but de créer un ennemi récurrent à une gamme de héros pour ses romans, Locura s'est inspiré fortement de certains personnages des histoires de son monde natal dont l'un en particulier : Dgaes, le Souverain du pays des Fous d'après les mythes shari'faliens, bien que le Monstre-fissure soit beaucoup moins "plaisantin" que l'esprit dément.

Un voleur de réalité

Afin de créer cette sensation d'étrange étrangeté, Locura s'est inspiré du monde qui l'entourait et a fait l'apparence la plus banale à l'exception de certaines choses : le Monstre-fissure est mutilé horriblement, un immense trou remplaçant son visage sans vous donner l'espoir d'une lumière au fond du tunnel. Cet absence n'est qu'un gouffre évoquant également certains aspects de Gulan qui aspirait l'âme de ses victimes pour une damnation éternelle.

A travers les histoires, le monstre prend d'autant plus d'importance que les schémas narratifs sont troubles, il est présenté comme personnage principale, comme un anti-héros et le héros en lui-même ne devient que secondaire. D'habitude, le conteur haut-elfe utilisait ce système pour créer l'empathie et faire comprendre qu'un être purement mauvais ne pouvait réellement exister mais le Monstre-fissure est différent, la lecture de son histoire donne, selon plusieurs témoignages, l'impression qu'une griffe vienne tenter de voler vos oreilles, vos yeux, votre bouche et dans un sens, Locura est parvenu à créer l'empathie en faisant partager une douleur aux lecteurs mais faut-il faire attention, le Monstre-fissure a été créé peu après la mort de la femme en couche du Quel'dorei.

En réalité, un vol

L'histoire s'étant popularisée et rependue après les siècles, de nombreux auteurs ont contribué à transformer le Monstre-fissure en autre chose et alors que les gens se rassuraient de savoir que la créature n'était que sur les lignes, chacun de leurs cris nocturnes, chaque goûte de sueur froide, ont progressivement donnés vis à cette abomination dont l'aura de plus en plus présente autour de certains livres en particulier a créé une psychose générale par endroits chez les humains. Ainsi, nous découvrons avec le Monstre-fissure matérialisé un pouvoir qui relève plus du quatrième mur en réalité, il semble capable de se nourrir des impressions des gens, ne cherchant pas principalement à tuer mais plutôt à détruire chez un individu toutes impressions de sécurité, tous espoirs pouvant se réfugier dans la tête des rêveurs.

Sans don particulier pour la communication ou les sentiments, mis à part pour les dévorer, la créature semble imiter son créateur en devenant de plus en plus massif pour quitter son physique plutôt banal et ne semble pas effrayer par les groupes d'aventuriers, pouvant repartir sans un mot sans en avoir tué aucun et sans se défendre comme en a témoigné un mage de Dalaran qui, par contre, a perdu tous ses camarades dans l'échange avant de ficher un tir arcanique dans la face de la créature en aggravant un peu plus son apparence et confirmant qu'il tire son pouvoir simplement de la Peur.

« - Je ne pouvais plus me permettre de trembler mais un bref moment, j'ai senti mon cœur m'abandonner lorsque je réalisais : je craignais qu'il ne meurt pas. J'avais d'une manière indirecte provoquer la mort de tous mes amis... »

Les milles défaites d'un méchant d'histoire récurent

Les histoires dans lesquelles le monstre figure étant principalement dédiées aux enfants, un héros parvenait toujours à venir à bout de cet adversaire féroce et ainsi, à travers ces récits anciens et simples, nous découvrons quelques faiblesses récurentes du Monstre-Fissure créé par Locura, certains traits rappelant des faiblesses généralisées aujourd'hui à certains genres de monstres comme par exemple la faiblesse à la magie divine mais plus encore à la lumière du Soleil car comme l'expliquait le conteur dans cette métaphore emplie d'espoir:

« - Après la nuit de la Sanssaint vient toujours le jour et les fées, aussi mauvaises et puissantes puissent-elles être, ne peuvent empêcher celui-ci d'arriver. Voilà pourquoi elles le craignent. »

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard