FANDOM


« - Si vous voulez voir si un shari'falien a utilisé de ces maudites, c'est très simple. Si vous êtes assez bêtes pour ne pas le voir au premier coup d'oeil, vous le remarquerez rapidement en l'exposant à de fortes chaleurs. S'ils sont résistants, le feu reste l'une de leur pire faiblesse. - Un historien sportif gobelin. »

Si vous ne savez pas de quoi parle cet anonyme, la chose est simple : il s'agissait là d'une ancienne norme de Shari'fal dans le milieu du sport. Le Cron est l'ensemble des méthodes utilisées pour améliorer les aptitudes d'un individu, ou plus vulgairement dit, il s'agit de l'ensemble des moyens pour doper ses performances à l'aide de produits ou de processus. Cependant, nous rapellerons ici que les shari'faliens, du fait de ne pas avoir subit la même mutation que les haut-elfes et les actuels elfes de sang, partageaient quelques points communs avec leurs cousins de l'ouest, plus grands, plus forts physiquement.

Mais il est important de rappeler que, par exemple, le relief se voulant monter lorsque l'on se dirigeait vers le centre de l'île, nombreux sont ceux à avoir des "dopants naturels" dans leur passeport génétique, leur permettant d'avoir une respiration plus intéressante. Bien entendu, dans ces dopants naturels, il faut y ajouter toutes les mutations dues à l'endroit, tel que la faune et la flore, ainsi que le désert d'U'phol dont les radiations magiques ont modifiées les habitants petit à petit avec le temps.

Une affaire d'ÉtatModifier

Les compétitions sportives étaient alors un lieu rêvé pour la civilisation de l'époque, où des produits pouvaient circuler et être étudier directement. Que cela soit pour des domaines aussi variés que la médecine, l'armement et bien d'autres après l'arrivée du peuple gobelin, les amateurs se livrant aux nombreux tournois de l'île acceptaient de servir leur patrie en offrant leurs corps au progrès.

Ainsi, les soldats de Shari'fal étaient reconnus pour être particulièrement agressifs ou encore, un peu plus massifs que la normale. Les témoignages les plus spectaculaires racontent que certains, après des années de divers traitements à base de sciences et de magie, changeaient de couleur ou luisaient par zones, notamment les veines. Faits qui prouvaient qu'une fois le doigt mis dans l'engrenage, le retour serait difficile et les êtres probablement changés à jamais.

En plus de motiver la population, ces produits souvent dangereux au début se voyaient perfectionner, pour un usage civil par la suite ou alors, parfois, militaire comme cité plus haut. Les Sciences de Shari'fal ont ainsi explosées, bien qu'immorales voire monstrueuses pour les autres nations, pour offrir aux intellectuels des données disponibles nulle part ailleurs. Une avancée considérable alimentant l'avancée elle-même. Nul ne pouvait stopper ce tram en marche!

L'esprit sportifModifier

Loin d'être des bêtes sanguinaires lors de matchs, même de combats, l'usage de Cron à encourager l'émergeance d'une philosophie sportive basée sur la retenue dans la vie de tous les jours, le respect. A l'inverse, une fois sur le terrain, se retenir était vu comme une insulte pour les adversaires -qui n'étaient jamais vus comme des ennemis- et cela rendait le spectacle davantage impressionnant. L'équilibre délicat des sports shari'faliens était un mélange subtile de force et de paix, jamais la haine n'eut de place dans les institutions du genre, et moins encore après la banalisation des produits dopants.

Un autre trait du sport qui changea avec ces utilisations était la place des soigneurs. Alors que parfois, ils étaient oubliés, à Shari'fal, ils offraient leurs services aux professionnels et ainsi, si victoire il y avait, ce n'était pas seulement les gens sur le terrain qui étaient célébrés mais également l'équipe autour. Comme l'on disait, si une partie était remportée, si les sportifs étaient horriblement puissants mais surtout en vie, c'était qu'un camp entier avait réussi son travail...

CommentModifier

Les Crons étaient principalement de deux catégories : médicamenteuses et magiques. Cependant, il est à souligner que des subtilités existent et que dans certains groupes, on y retrouve des produits spéciaux mis là principalement pour simplifier la lecture en réduisant les noms.

Les médicaments regroupaient ainsi toutes formes de mixtures à avaler, à inhaler, mais surtout, et c'est là où les soigneurs sportifs devaient être présents avant tout, à s'injecter. La transfusion sanguine et les produits de synthése possédaient une place prédominante dans le domaine, sang de taureau, sang de certaines bêtes endémiques de l'île, parfois malades, composaient l'arsenal des sportifs et si ce dernier élément vous rebute, sachez qu'un médicament très en vogue aux plus belles époques, et ce depuis l"Antiquité" de l'île, fut l'urine de femmes enceintes.

Pour ce qui étaient des produits d'origine magiques, beaucoup de méthodes s'imbriquaient dans un processus davantage terre à terre pour améliorer des vertus remarquées. Bien entendu, comme chez certains utilisateurs d'une quelconque magie divine, il y avait l'avantage de guérison ou encore d'offrir des améliorations temporaires aux intéressés. Mais l'amélioration la plus emblématique était surement d'étranges pierres, nommées les Maudites à cause des modifications physiques souvent imprévisibles survenant après l'absorption, et leur coût. Ainsi, elles étaient presque exclusivement destinées aux plus grandes occasions, ou aux personnes s'étant le plus remarqué dans une discipline afin d'accéder à un niveau que certains qualifieraient aujourd'hui d'infernal, d'impossible, d'inimaginable.

Les risquesModifier

Tout comme avec les maudites, certaines choses étaient imprévisibles et les problèmes avec les médicaments expérimentaux ont faits fatalement beaucoup de victimes, souvent des soucis d'incomptabilité, surtout pour ce qui concernait la magie.

Ensuite, les mutations plus rapides chez les sportifs pouvaient provoquer de nombreuses maladies ou un vieillissement accru de certains organes. Le plus problématique cependant, d'après les gobelins, étaient les conséquences chez les femmes : de la pilosité indésirable, des formes redessinées pour ressembler à des machines de guerre faites d'os et de muscles que des membres d'une quelconque race, des problèmes de fécondité, tout comme les hommes dopés, expliquant peut-être une lente décroissance de la population. Les produits pris restant dans les génes, allant aux enfants, accentuant les risques de maladies et de complications, ou les modifications empêchant tout simplement toute forme de reproduction.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard