FANDOM


Barthelemy, de son nom d'adoption Naqid "Badie" Muta'faris, est un humain de Shari'fal et le chef de la garde impériale. Il a longtemps été compliqué de le considérer simplement comme de la même race que les gens d'Hurlevent ou de Lordaeron car son âge et son apparence ne semblaient pas compatibles, ni même compatibles avec son grand âge.

En effet, Barthelemy faisait parti d'une famille de mageocrate de Dalaran à l'époque où ceux-ci cherchèrent le renfort des haut-elfes de Lune d'Argent avec l'arrivée de nouveaux démons. Cette épisode dans la vie du gamin lui permit d'avoir beaucoup d'informations par rapport à la Légion Ardente et sur l'histoire de Kalimdor, trop, certains diront et ironiquement, cela lui fit réaliser que contrairement à son envie de s'éloigner des mœurs de Dalaran, son sang et son destin le dirigeait naturellement vers la voie de la Magie. S'intéressant de faits à la société elfique, il fut intéressé par certains d'entre eux provenant d'une île étrange nommée Shari'fal.

Le jeune humain n'avait que vingt ans lorsqu'il s'échappait avec un ensemble de recueils de la bibliothèque de son père, après une violente dispute avec sa mère qu'il décrivait comme trop têtu. Essayant de survivre par lui-même sur l'île en explorant des ruines et des cimetières, il se lançait dans des recherches que ses parents auraient surement peu appréciés : la Réunion des âmes et les dragons, les légendes des grands reptiles ayant toujours fascinées le jeune homme. A force d’études purement théoriques, le futur chef de la garde se rendait que sa voie n'était pas la meilleure, qu'elle pouvait être davantage dangereuse pour le monde que salvateur pour lui. Une théorie voudrait que cela soit dans sa recherche de savoir qu'il fut trouvé par Ja, la vieille entité lui ouvrant les yeux sur son vagabondage.

Ainsi, l'humain revint avec toutes les connaissances du passé pillées de droites à gauches et fut accepté par la société de Chim'daea, continuant à apprendre sur celle-ci mais dans un milieu d'avantage encadré, jusqu'à se lancer dans une carrière militaire après être devenu un réel citoyen.

Les armes de Muta'faris Modifier

Le grand espadon du clair de lune Modifier

Naqid possédait en effet une épée ridiculement grande, faisant en réalité sa taille et pesant selon les contes bien trop lourd pour la plupart des mortels. Cette lame était une compilation de ses connaissances magiques, synthétisées par les forgerons elfes de l'île, donnant ce reflet bleuté si particulier le rendant visible de loin lorsque le chef de la garde décidait d'être vu en emplissant l'air ambiant de particules pâles et caractéristiques de son arme.

Souvent posé sur son épaule, l'Espadon était, comme l'humain le disait lui-même, une arme dissuasive car lui-même ne pouvait l'utiliser correctement à cause de sa masse, préférant alors s'en servir comme un bouclier en profitant de la largeur de l'arme dont les runes permettaient de repousser toute sorte de chocs physiques ou magiques.

Le bouclier du dragon sanglant Modifier

Moins grand en hauteur que l'espadon, le bouclier était la véritable arme de Barthelemy n'hésitant pas à s'en servir à deux mains lorsqu'il fallait réellement se battre. Autant une protection qu'une lame, le dragon sanglant était triangulaire sur le bas et accroché le long du bras gauche du chef de la garde. Pour cette arme, la seule partie "enchantée" était la fameuse pointe du triangle, lui permettant de facilement traverser une garde ou, comme le voudraient les rumeurs, les écailles d'un dragon, race ayant si longtemps intéressé le (pas si) jeune homme.

Magie, magie. Ô magie. Modifier

En réalité, le chef de la garde était davantage un combattant à mi-distance, voire à longue distance. Avec ses armes pour maintenir les ennemis à distance instinctivement, sa manière de se battre contre-intuitif, son but était souvent clair : éloigner les gens pouvant le charger ou voulant en découvre au corps à corps.

L'humain était un seigneur lorsqu'il s'agissait d'user de la pyromancie ou, de manière moindre, la géomancie. Deux éléments rarement utilisés du fait que malgré ces considérations, la plupart du temps, le choc frontal lui réussit assez bien, prouvant qu'il est bel et bien l'un des quatre Chevaliers de la Vision. Avec une connaissance parfaite en de nombreuses magiques, l'homme ne pouvait pas pour autant se transférer à cause de son équipement mais semblait tout à fait apte à enflammer ses armes ou solidifier son corps assez pour enflammer toute une zone en évitant de cuir avec le reste des personnes autour de lui. Ainsi, il semblait évident que ce dernier usait de runes comme la plupart des grands guerriers de Shari'fal :

  • Marque du Basilic
  • Sceau de l'Enfer
  • Marque de la Flamme ultime
  • Marque des Titans
  • Sceau du Maelström

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard